samedi 13 mars 2021

Hérissons, lapins bleus, grenouilles et autres bêtises

Hérissons, lapins bleus,

grenouilles 

et autres bêtises

 Abécédaire de la chanson jeune public


 



Nicolas céléguègne


En cours d'écriture, parution 2021


ARGUMENTAIRE

 

L

a chanson, je suis tombé dedans depuis tout petit. A la maison, nous avions des vinyles et des cassettes de Georges Brassens, Eddy Mitchell, Robert Charlebois, Guy Béart, Joan Baez ou Simon and Garfunkel. La radio diffusait Alain Souchon, Michel Jonasz ou encore Paul Mc Cartney. Mais j’ai été bercé par Anne Sylvestre, Yves Duteil, Emilie Jolie, les Frères Jacques et Steve Waring avant de découvrir, par le scoutisme, d’autres illustres artistes tels que Renaud, Jean Humenry, Maxime Le Forestier, Graeme Allwright, Georges Moustaki et tant d’autres encore.

En 1998, après plusieurs années passées à écrire mes propres chansons et à tenter de les faire connaître, je me suis lancé dans l’aventure d’un disque pour enfants, Histoires à tenir debout, qui ne s’est bien sûr pas vendu mais qui demeure un joli souvenir et qui m’a permis d’être cité par Chorus – les cahiers de la chanson, tout de même… Et j’en ai reçu, des lettres d’encouragements de la part de Gilbert Laffaille, Hélène Martin ou Pierre Chêne ! De stages BAFA en centres de vacances, pendant des années, j’ai fait chanter des dizaines de groupes d’enfants et de jeunes animateurs en leur transmettant l’amour des mots. Puis, peu à peu, attiré par d’autres formes d’écriture, je me suis éloigné de la scène et du disque, continuant à écrire ou chanter de temps en temps pour les autres (Jean Humenry, Bernard Lomé, Jean-Louis Cadoré, Yann Malau) et surtout à écouter, à glaner des découvertes, et plus encore à conserver ma curiosité. En 2019, Michel Kemper a accepté que je tienne la rubrique « jeune public » du quotidien en ligne qu’il a créé, Nos Enchanteurs.

J’avais lu, en m’intéressant à cette forme d’expression et à ce public, les ouvrages de référence de Bernard Cousin (L’enfant et la chanson, Messidor, 1988) et Anne H. Bustarret (La mémoire enchantée – pratique de la chanson enfantine de 1850 à nos jours, 1982, Editions Ouvrières) et les précieux ouvrages et fascicules de l’association Enfance et Musique.

A travers ce livre en cours d’écriture, je veux continuer à m’inscrire dans cette lignée des raconteurs passionnés par l’histoire de la chanson pour enfants. Les témoignages que je reçois de la part des créateurs et des diffuseurs, au fil de mes enquêtes, justifient pleinement que le sujet soit important. Cela constitue la première partie du livre, à partir de trois questions que j’ai envoyées à chacun d’entre eux. J’imagine une grande tablée avec tous mes invités : Mannick, Jo Akepsimas, Jean Humenry, Louis Bricard, Luce Dauthier, Brigitte et Jean-Paul Artaud, Agnès Chaumié, les Bouskidou, Lafreux, les Zut, Kikobert, Chel, Dominique Dimey, Philippe Roussel, Daniel Beaume, Raphaëlle Garnier, Eddy La Gooyatsh, Pascale Gueillet, les Minibus, Söta Sälta… Ils sont tous présents, se livrent, se confient, se citent les uns les autres sans le savoir ni se concerter. Cela prouve que la création ne disparaîtra jamais malgré le manque de diffusion médiatique ! La deuxième partie est un abécédaire (voir liste page suivante) avec quelques lignes de présentation de chacun des artistes cités ainsi que la référence du dernier CD paru et, le cas échéant, de son site internet.

Ce livre a pour but de transmettre l’importance de la chanson jeune public auprès des parents, des enseignants, des professionnels de la petite enfance et de l’animation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LA MALADIE DE LA TIARE DANS LE QUARTIER DE L’IMPERATOR : un article de Chenda Chuon

  Article à lire ici ! Enorme merci à Chenda Chuon pour sa fidélité sans faille !