dimanche 16 juillet 2017

Aimons la radio.

"Femmes qui parlez dans les radios
On devine derrière vos voix des yeux, des visages, des seins, des jambes
Une façon de respirer, de porter la poitrine
La façon dont elle se soulève pour faire penser à la mer
Il y a l’accent. C’est bon, l’accent
C’est tout un pays qui sort d’une bouche
Avec ses maisons, ses forêts, ses sentiers, ses usines
Et puis, dans les voix, toutes les angoisses
D’où viens-tu ? Où vas-tu ? Quelqu’un m’aime-t-il ? Est-ce que j’existe pour quelqu’un ?
Une voix chérie, tendre, dorlotée sur les microsillons du rêve
Parfois, il vaut mieux n’entendre que les voix et ne pas vouloir voir le visage
Ne pas vouloir percer le secret
Laisser parler les voix par le masque de la radio"

Julos Beaucarne, disque "Le chanteur du silence", 1980.

La radio, qu'elle soit musicale ou non et quand elle est encore porteuse de sens, qu'elle soit publique, associative ou commerciale, est, selon moi, le meilleur medium nous permettant de nous informer, de nous évader, de nous distraire. Je préfère de très loin, selon les moments et les heures de la journée, la radio à la télévision. Je ne suis pas sectaire ni obtus pour autant. Fidèle à Europe 1 depuis plusieurs années (sacrilège !), j'écoute un peu de tout en fonction des sujets. Des entretiens sur France Inter ou France Culture, de la musique sur TSF Jazz, Jazz Radio ou Nostalgie, des infos sur France Info, France Bleu Provence. 

En fait, la radio fait partie de nos vies, de notre quotidien. On peut l'écouter partout et quelles que soient les circonstances. L'animateur, le journaliste, derrière leur micro, se demandent parfois ce que l'auditeur est en train de faire pendant qu'il les écoute.

J'ai eu le plaisir, hier soir, d'assister à la Nuit de la Radio, organisée au Mucem par la SCAM et l'INA. A l'aide de casques qui nous ont été prêtés, 1h29, au total, d'extraits d'émissions de France Inter, France Culture et RFI nous ont été diffusés entre les oreilles, sur le thème de la liberté. Je vous invite à les écouter à votre tour : c'est captivant. De Nelson Mandela saluant le peuple sud-africain, des luttes des femmes pour leurs droits au mur de Berlin, de la libération de Jean-Paul Kaufmann à l'évasion manquée de Charlie Bauer, de Radio Cherbourg à Radio Liberty, du monokini vu par Fernandel (bien avant l'affaire du burkini !) aux radios libres, ce sont autant de bijoux et de perles à découvrir en cliquant sur ce lien : https://www.franceculture.fr/medias/ecoutez-en-direct-la-nuit-de-la-radio-2017

Pour ma part, j'ai vécu de très belles années passées sur Dialogue RCF, pour des émissions et chroniques sur l'emploi et la formation (ainsi qu'une mémorable émission d'une heure avec Gilbert Laffaille et la complicité de Jacques Bonnadier).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LA MALADIE DE LA TIARE DANS LE QUARTIER DE L’IMPERATOR : un article de Chenda Chuon

  Article à lire ici ! Enorme merci à Chenda Chuon pour sa fidélité sans faille !