mardi 2 avril 2013

Emission "le forum citoyen" sur Europe 1 dimanche 31 mars

Le principe de cette émission, présentée par Wendy Bouchard, est simple : des auditeurs, qui se sont préalablement inscrits via internet, débattent chaque dimanche de 18h30 à 20h, des sujets qui ont fait l'actualité toute la semaine.
D'horizons différents, ils échangent leurs points de vue en direct, sans aucune censure de la part de l'animatrice ni de l'équipe de préparation.
Dans la deuxième partie de l'émission, à 19h30, Wendy Bouchard accueille l'invité du jour, et les auditeurs présents peuvent s'adresser à lui et lui poser directement des questions : cela peut être une personnalité artistique, politique, religieuse, etc.
En cela, cette émission, que j'essaie de suivre régulièrement, est un véritable espace démocratique d'expression.
Je m'y suis donc inscrit, voici trois semaines environ. J'ai été contacté deux jours après, pour proposer plusieurs dates de participation. Deux jours avant l'émission, j'ai reçu un mail avec la liste des thématiques liées à l'actualité de la semaine écoulée, ainsi que le nom de l'invité, afin de préparer mes interventions et mes réponses.
Puisque l'univers de la radio me passionne depuis mon enfance, j'ai donc été très enthousiasmé par cette expérience.
Je suis arrivé à Paris en début d'après-midi pour savourer une longue promenade à pied sur les quais jusqu'aux Champs-Elysées. Puis, je me suis installé dans un café pour relire le conducteur de l'émission et me préparer.
Je suis arrivé à Europe 1 vers 17h40, j'ai été accueilli par Lucas, qui prépare les émissions. J'ai traversé la salle de rédaction quasi-vide, et qui le reste du temps doit fourmiller de journalistes, d'idées, de sujets, d'interviews à préparer. Au fond de cette salle, se trouve le studio Jean-Luc Lagardère, où se déroule entre autres la matinale présentée par Bruce Toussaint du lundi au vendredi (avec Julie, Natacha Polony, Guy Birembaum, Axel de Tarlé, Nicolas Canteloup, l'interview de Jean-Pierre Elkabbach...)
Puis, Wendy est venue me saluer, ainsi que les autres auditeurs invités pour l'émission, nous avons échangé quelques mots sur tout et sur rien, simplement, puis avons parlé de l'émission. Je lui ai remis un exemplaire de mon livre au cas où un sujet sur l'animation l'intéresserait.
Puis, à la fin du journal, à 18h30, nous avons été invités à nous asseoir dans le studio. J'étais, je l'avoue, mort de frousse dans ce studio tout en bleu. Je pensais à celles et ceux qui ont pu passer ici : des artistes, des politiques, les animateurs et journalistes...
Indicatif. Présentation des invités, un mot sur mon livre (vraiment très sympathique de sa part !)
Après la 1ère question où j'ai bafouillé dans ma réponse, je me suis rendu compte que, même sur Europe 1, on oublie très vite qu'on est en direct et que des milliers de gens nous écoutent, dans leur voiture ou chez eux.
Alors, je me suis peu à peu senti bien plus à l'aise et là, comme dirait si bien Michel Boujenah, j'ai vécu "le grand kiff" !
Nous étions presque comme autour d'un dîner, entre invités qui ne s'étaient jamais vus avant mais qui sont capables d'échanger leurs idées même en n'étant pas d'accord sur tout.
Je me suis même permis quelques piques vachardes envers Nicolas Sarkozy et Carla Bruni...
A 19h, j'ai entendu le célèbre carillon annonçant le journal, un moment très sérieux car le journaliste devait annoncer la série d'incendie dans des immeubles. Mais j'étais fasciné par cette magie qui opère grâce à un micro.
Entre 19h30 et 20h, nous avons pu échanger avec Mgr Podvin, porte-parole des Evêques de France, un homme très ouvert au dialogue.
Nous nous sommes remerciés et salués pour ce bon moment de partage franc et animé.
Puis, j'ai repris mon train.
Comme si de rien n'était.
Car c'est au fond ce qui me fascine le plus à la radio : des femmes et des hommes se lèvent, tous les jours, pour s'asseoir devant un micro, dans un studio, et s'adresser à des millions de gens qu'ils ne verront jamais (et inversement). Ce sont des faiseurs de rêves, des provocateurs d'idées, des facilitateurs de la parole, des magiciens de l'art.
Dans le train, j'ai échangé un Tweet avec Wendy Bouchard, qui ne se prend pas du tout pour une star, qui est humble et avenante. Je l'ai remerciée pour son accueil. Elle a répondu ceci : "bravo et merci à toi !! Calme, intelligence et générosité ! A très vite !!" Cela m'a touché...
Et surtout, cela me conforte dans ce plaisir que je prends à parler à la radio, ce que j'espère faire longtemps encore.
Cela m'a donné envie de participer à nouveau à cette formidable émission.
J'adorerais présenter une émission de radio où j'accueillerais des jeunes de 16-20 ans pour qu'ils s'expriment sans complaisance mais de manière constructive, sur un ou plusieurs sujets d'actualité.
Enfin, mais ceci est une autre histoire, cela me donne peut-être l'idée de mon prochain livre...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LA MALADIE DE LA TIARE DANS LE QUARTIER DE L’IMPERATOR : un article de Chenda Chuon

  Article à lire ici ! Enorme merci à Chenda Chuon pour sa fidélité sans faille !