samedi 25 février 2012

Parcours de vie...



1973 : naissance à Marseille, de racines ukrainiennes, égyptiennes, bretonnes, cristoliennes, et bourguignonnes ! J’apprends la guitare vers 12 ans.
Après le bac en 1991 et des études de philosophie, je travaille en tant que journaliste à Radio-Dialogue, puis opte pour l’animation socioculturelle et l’éducation spécialisée avant de bifurquer, en 2010, vers la formation aux métiers du social et de l’animation.

1990 / 1995
Je commence à chanter pour diverses associations (ACAT, Amnesty International, ATD Quart-Monde, Léo Lagrange, Notre-Dame et la Mer), dans des centres socioculturels, des écoles, des cafés et des paroisses. Concerts à Marseille, Aubagne, Martigues (13), Prunet (07), Lorgues (83), Gréoux-les-Bains (04), Caumont-sur-Durance (84), Gap (05), Voiron (38), La-Voulte-sur-Rhône (26), Francheville (69)…

1995 à 1999
Concerts et animations musicales : Eglise Réformée d’Aubagne, Espace Tilsit (Marseille 6ème), Fraternité de la Belle de Mai (Marseille 3ème), Eglise Réformée de Romans-sur-Isère (26), Maison des Associations (Marseille 1er), Centre Fissiaux (Marseille 4ème), Institut des Jeunes Aveugles et Amblyopes (Marseille 7ème), Assemblée Nationale (Assemblée Générale des Enfants et des Jeunes des Eclaireuses Eclaireurs de France, Paris), Poste à Galène (Marseille 5ème), Fort Saint-Jean (avec Richard Martin en juin 1998 pour Amnesty International), Espace Lecture Air-Bel (Marseille 11ème), Centre Social Les Escourtines (Marseille 11ème), Hôtel 1ère Classe d’Aix-en-Provence, Foyer de l’Enfance Périer (Marseille 8ème), Courant d’Air Café (Marseille 2ème).

2000 / 2004
Janvier à juin 2000 : soirées chansons au Courant d’Air Café consacrées chaque mois à un artiste, avec Christine Vincensini et Boubaker : Georges Brassens, Alain Souchon / Maxime Le Forestier, Jacques Brel, Léo Ferré, Jean-Roger Caussimon, Anne Sylvestre. 1er juin : « Histoires à tenir debout » à Vauvenargues (Bouches-du-Rhône). 21 octobre au Courant d’Air Café : 1ère partie chansons d’Alain Souchon / 2ème partie « Deux guitares, deux voix » (chansons de Nicolas Céléguègne et Boubaker). Jeudi 16 novembre au (B)éret Volatile (Marseille 1er) : extraits de « Deux guitares, deux voix ». 18 novembre au Courant d’Air Café : 1ère partie chansons de Georges Brassens / 2ème partie « Deux guitares, deux voix ». 10 décembre à la Maison Verte (Paris 18ème) : « Deux guitares, deux voix » avec Boubaker. 10 avril 2001 à la Maison des Associations : « Deux guitares, deux voix » avec Christian Bullot. 12 mai au Courant d’Air Café : concert avec Amnesty International. 18 mai : mini concert pour la Fête des Associations à la Maison des Associations de Marseille. 23 juin au Courant d’Air Café : 1ère partie chansons de Brassens, Ferrat, Gainsbourg, Le Forestier, Moustaki, Perret, Souchon, Sylvestre, 2ème partie : chansons de Nicolas. 24 août au Bistrot d’en bas (Dinan, Côtes d’Armor) : 1ère partie chansons de Georges Brassens, 2ème partie chansons de Nicolas. 25 août au Bistrot d’en bas (Dinan) : 1ère partie : florilège de chansons de Julien Clerc, Jean Ferrat, Léo Ferré, Serge Gainsbourg, Gilbert Laffaille, Maxime Le Forestier, -M-, Renaud, Henri Salvador, Alain Souchon, Anne Sylvestre, 2ème partie : chansons de Nicolas. 20 octobre au Courant d’Air Café : concert autour de Le Forestier avec Michel Marques, puis chansons de Nicolas 7 novembre au Foyer La Gauthière : chansons de Brassens et de Nicolas. 15 décembre au Courant d’Air Café : chansons de Brel et de Nicolas 26 janvier 2002 au Courant d’Air Café : chansons de Georges Brassens avec Guy Vassallucci. 23 février au Courant d’Air Café : chansons d’Alain Souchon et Laurent Voulzy avec Michel Marques. 23 mars au Courant d’Air Café : chante Aragon mis en musique par Jean Ferrat, Léo Ferré, Lino Léonardi, Hélène Martin. 19 et 20 avril au Creuset des Arts (Marseille 4ème) : « Concert intime et timide ». 25 mai au Courant d’Air Café : chansons de Nicolas. 13 janvier 2003 au Courant d’Air Café : chansons de Souchon, Le Forestier, Yves Simon, Jean-Michel Caradec et de Nicolas avec Michel Marques. 15 novembre au Courant d’Air Café : chansons de Nicolas au profit d’Amnesty International. 6 décembre au Courant d’Air Café : chansons de Brassens avec Guy Vassallucci. 31 janvier 2004 au Courant d’Air Café : chansons de Nicolas 15 mai au Courant d'Air Café : concert pour l'antenne jeune d'Amnesty International. 16 mai au théâtre de La Fontaine d'Argent (Aix-en-Provence) : première partie de Morice Benin. 17 et 18 mai à L'Exodus (Marseille 1er) : première partie de Morice Benin. 15 juillet au Courant d’Air Café : concert de soutien au café, chansons de Brassens. 9 octobre au Courant d'Air Café : chansons de Nicolas.

2004 / 2009 :
Ecriture d'un livre sur mon grand-père ukrainien (non publié à ce jour), et de billets d'humeurs et de chroniques pour des journaux associatifs et autres. Publication d'un livre en 2008 aux éditions Le Manuscrit : « Doux ange – chansons 1988 / 2007 » préfacé par Gilbert Laffaille. Concerts en 2008-2009 : Bami Village, Courant d'Air Café, Paradox (Marseille). Je décide pendant quelque temps d’orthographier mon nom tel qu’il était écrit en ukrainien (Selegen).

2010-2011 :
Pause dans l’écriture et la scène, le temps de la rédaction d’un ouvrage pour les éditions Dunod, « Je prépare le BAFA », à paraître en 2012.
Ecriture de nouvelles chansons.


Artistes qui m’ont encouragé :

Môrice Benin, Julos Beaucarne, Jacques Bertin, Andrée Chedid, Pierre Chêne, Yves Duteil, Philippe Forcioli, Jean Humenry, Gilbert Laffaille, Hélène Martin, Michel Melchionne, Nicolas Peyrac, Plantu, Yves Simon, Didier Sustrac, Jean Vasca…

Articles de presse

Le Provençal, La Provence, La Marseillaise, Ouest-France, le Dauphiné Libéré, L’officiel des loisirs, Chorus – les cahiers de la chanson, Journal de l’Animation, Viva – la vie mutualiste, Taktik, Ventilo, Marseille Plus, Marseille l’Hebdo…

Radios : Dialogue, Radio Galère, Mosaïque FM

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LA MALADIE DE LA TIARE DANS LE QUARTIER DE L’IMPERATOR : un article de Chenda Chuon

  Article à lire ici ! Enorme merci à Chenda Chuon pour sa fidélité sans faille !